Concordance des temps, de Schütz à Hersant

Johann Sebastian Bach, Aus tiefer Not (Choral extrait de la cantate BWV 38)

Heinrich Schütz, Die mit Tränen (SWV 378)

Claudio Monteverdi, Cantate domino Adoramus te, Christe

Johann Christoph Bach, Fürchte dich nicht

Jean Sebastian Bach Ich lasse dich nicht & Lobet den Herrn 

Felix Mendelssohn, Aus Tiefer Not, op. 23

Phillipe Hersant, Psaume CXXX

Concordance des Temps, expression toute trouvée pour un programme qui tisse des passerelles étroites entre les époques, et dont le texte du psaume 130 – De profundis clamavi, Aus tiefer Not en allemand – constitue le fil rouge. Ecrite par Luther, la mélodie du choral « Aus tiefer Not » a été mainte fois reprise et utilisée : de Bach à Hersant, en passant par Mendelssohn.

Le programme enjambe ainsi les siècles, mais dans une cohérence musicale remarquable : Mendelsohn rend hommage au cantor de Leipzig dans une cantate pétrie de références musicales baroques, tandis que Hersant reprend le choral de Bach pour lui donner un éclairage très personnel dans le Psaume CXXX : œuvre en clair-obscur, poétique et lumineuse.