(c) S. Margat

En 1706, Georg Friedrich Haendel alors âgé de 21 ans entame un voyage de trois ans en Italie qui le conduira à Rome, Florence, Naples et Venise.

C’est à cette époque qu’il compose son « Laudate pueri Dominum » ainsi que son « Dixit Dominus », lui permettant de faire une entrée remarquée sur la scène romaine.
Profondément touchés par la beauté de ces œuvres, les autorités religieuses d’alors proposent au jeune Haendel, qui n’a jamais caché ses origines protestantes, de se convertir au catholicisme, ce qu’il déclinera poliment.

(c) S. Margat

La musique sacrée en latin tient peu de place dans l’œuvre de Haendel, mais elle fournit un témoignage précieux de l’épanouissement du génie du compositeur lors de son séjour italien, entre la frénésie affirmative des chœurs et l’éloquence du discours des solistes.

Quant au concerto pour orgue (invention toute « haendélienne » !) en fa Majeur (« Le Coucou et le Rossignol ») composé en 1739, il trouvera naturellement sa place entre les deux œuvres sacrées proposées dans ce programme, car c’est dans le cadre de l’oratorio que s’est d’abord inscrite cette forme musicale : il n’est pas faux de penser que Haendel, jouant de sa virtuosité et de ses qualités d’improvisateur, s’était donné pour mission de ramener par ce biais un public qui s’était détourné de la musique sacrée.

Georg Frederich Haendel

Dixit Dominus

Laudate pueri Dominum



Concerto pour Orgue et orchestre op.7 en fa Majeur « Le Coucou et le Rossignol »

Les Métaboles & l’ensemble baroque Hémiolia

 

Basé dans le nord de la France, l’Ensemble Hemiolia a été créé en 2008 par la violoncelliste Claire Lamquet. Plus d’une centaine de concerts en France et en Europe ont façonné la sonorité particulière de cet ensemble de chambre à géométrie variable sur instruments « historiquement informés », et dont la plupart des musiciens ont étudié à la fois en France et en Italie.

Le répertoire de prédilection de l’Ensemble Hemiolia est le répertoire italien et italianisant de la période baroque, ainsi que la musique patrimoniale du Nord de la France. Le travail musical et musicologique entrepris sur le violoniste maubeugois Marie-Alexandre Guénin a ainsi eu un retentissement international. L’Ensemble Hemiolia a sorti 3 enregistrements (label Eurydice – Socadisc Distribution) tous salués par la critique , et s’est produit dans de nombreux festivals et saisons musicales (festival de Saintes, festival Embaroquement Immédiat, festival international Harpe en Avesnois, festival Suona Francese, festival dei Saraceni, Maison de la Radio, festival Ars Terras, festival Liaisons Musicales, Le Manège Maubeuge-Mons, festival international de musique ancienne de Ribeauvillé…).

Lauréat de la bourse Jacolin-Dufresne de la Fondation de France ainsi que de la Fondation Casino pour l’enfance, l’Ensemble Hemiolia est régulièrement invité et cité dans les médias spécialisés Diapasons, Muse Baroque, France Musique, Radio Classique, France 3…)

« Autant le dire, cette formation, créée en 2008 par la violoncelliste Claire Lamquet, mérite les éloges (…) Ce groupe de jeunes associe le respect des convenances au désir de bousculer nos conformismes. À déguster sans retenue ! » (Frédéric Casadesus, Médiapart – 2012)

ensemblehemiolia.com