Échos de la chanson française / concert

Échos de la chanson française
Concert olfactif


Francis Poulenc, Sept chansons (extraits)
Pierre Certon, Que n’est-elle au pres de moy
Reynaldo Hahn, Vivons, mignarde !
Francis Poulenc, Margoton va t’a l’iau & Pilons l’orge & La petite fille du prince & Les Tisserants
Claudin de Sermisy, Martin menait son Pourceau au marché
Josquin des Prés, Mille regrets
Clément Janequin, Toutes les nuits tu m’es présente
Claude Debussy, Dieu! qu’il la fait bon regarder ! & Quant j’ai ouy le tambourin & Yver, vous n’estes qu’un villain
Claude Lejeune, Revecy venir du Printans & Qu’est devenu ce bel œil
Clément Janequin, Le chant des oyseaulx
Maurice Ravel, Trois chansons
Tielman Susato, Les miens aussi…


Les Métaboles
Léo Warynski, direction musicale

Un programme construit comme un dialogue poétique et musical entre les artistes de la Renaissance et ceux du XXe siècle. Le genre de la chanson, destiné à de petits ensembles vocaux, est à son apogée au XVIe siècle ; les plus grands compositeurs mettent en musique les textes des plus célèbres poètes de leur temps.

Tour à tour courtoise, descriptive, grivoise, la chanson de la Renaissance est aussi variée que le poèmes qu’elle se choisit, du plus populaire au plus savant, du plus trivial au plus sophistiqué. Signes d’un temps perdu qu’on cherche à retrouver, au début du XXe siècle, les chansons de Hahn, Debussy, Ravel ou Poulenc s’inscrivent dans cette longue tradition. Sur ce programme, Quentin Bisch a imaginé un cycle de parfums sur les quatre saisons et la nature.